Espace d’intégration



Chaque espace d’humanité – aussi bien personnel, social, culturel – intègre et exclut. Il intègre ce qui est compossible avec ses préalables. Il exclut l’inintégrable. Entre cette intégration et cette exclusion se joue en fait son originalité. Dis-moi ce que tu intègres et ce que tu exclus et je te dirai qui tu es.


I-A-13.jpg


Ce qui est ainsi intégré est de l’ordre de l’
englobé. Mais un englobé – comme les éléments dans un tout – ne trouve son sens et sa raison qu’à l’intérieur d’un englobant. Concrètement, le discernement n’est pas toujours facile, l’englobé se prenant pour l’englobant. Sans oublier qu’un 'englobant' peut se trouver 'englobé' à un niveau plus large

Dis-moi ton
englobant. J'entends l'ultime espace hors duquel il n'y a plus pour toi que vide et in-différence. Donc l'espace total de la 'maison' que tu habites et qui te donne tout ce dont tu as besoin (matériellement, socialement,  psychologiquement, intellectuellement, spirituellement) pour vivre et pour survivre. Ton absolu 'oïkos'.

Un espace humain est très différent d’un autre espace humain. Cette différence est la marque propre de la liberté. Quelles sont fondamentalement ces
différences et quels sont les critères de ces différences ?

Chaque espace humain, ultimement, se constitue à partir d'options fondamentales sur les enjeux fondamentaux.


La totalité:
finie ou infinie

Archéologiquement:
IL Y A ou JE SUIS

L’espace de la totalité humaine:
clos ou ouvert

La temporalité humaine:
cyclique ou vectorielle (Projet)

Le référentiel absolu:
Immanence ou Transcendance

Les ordres de la réalité:
Un même ordre ou Ordres différents

Ultime Englobant:
Homme ou Dieu