Le sens du sens


La maison du sens que nous habitons au jour le jour n’est pas d’emblée la grande maison. Elle ressemble plutôt à un pavillon fait à notre mesure où nous nous retrouvons ‘chez-nous’. Il faut un ouragan qui ébranle ses assises et dévaste les terres voisines pour que nous nous sentions dépendants d’un environnement plus large. L’espace de notre sens se sent pris dans un espace plus grand qui l’englobe.

Un ébranlement ou un bouleversement nous éjectent
hors de nos certitudes quotidiennes. La catastrophe. L’accident. L’échec. La mort. Le scandale... Etre expulsé du ‘milieu’ et projeté vers les ‘extrêmes’. Lorsque les ponts sont brûlés, reste une absolue béance où le sens peut se donner absolument. Les grandes ‘conversons’ en témoignent.


Le sens dans le sens

Cela veut dire qu’il y a toujours un sens plus large – un sens plus englobant – qui porte et englobe notre sens. On peut exprimer cela également en distinguant entre le sens
constitué, celui qui est actuellement et effectivement mien ou nôtre, et le sens constituant, à savoir cette dynamique même qui rend possibles, qui engendre et qui porte les sens ‘constitués’.

Le sens n’est pas à partir de rien. Tout sens se donne toujours à partir d’un sens plus grand et plus fondamental. La simple possibilité de dire: “c’est absurde” présuppose une englobante possibilité de sens.

Ainsi donc les différents niveaux de sens s’emboîtent. Tel sens peut englober un sens plus régional et se trouver englobé, à son tour, par un sens plus englobant. Un ‘pourquoi’ n’est pas forcément l’ultime ‘pourquoi’. Il reste toujours un pourquoi du pourquoi.


I-C-02.jpg


Mener sa pensée jusqu’au bout d’elle-même ne va pas sans questionner sur l’englobant ultime du sens. L’ultime limite de notre possible dont un au-delà est impossible. La Nature ? Le hasard ? La Nécessité ? Dieu ?

L’ultime sens englobant, le
sens du sens, reste extrême béance. Sans ‘ce que’. Simplement QUE - qu’il y ait du sens, que ne soit pas absolument le non-sens... - l’acte d’être même du sens, sans contenu et possibilité absolue de tout ‘ce que’.