Vérité



Cela se découvre en soi-même. Cette lumière brille ici. C'est ici qu'on entre dans le royaume par la vraie porte et non pas par derrière. "Le royaume de Dieu est en vous." (69)


Ils trouvent la vérité inconnue de tous ceux qui n'habitent pas chez eux. C'est une connaissance réservée à
ceux qui habitent chez eux. (69)


Sachez qu'il y a au beau milieu du monde mainte femme ayant mari et enfants ou maint homme assis à son établi fabriquant des souliers, qui cherchent Dieu en travaillant pour se nourrir eux et leurs enfants. Maint villageois s'en va fumer les champs pour y gagner, aux prix d'un grand et pénible labeur, son morceau de pain...
Il peut bien se faire que tous ces gens avancent cent fois mieux que vous, en suivant en toute simplicité leur vocation. (65)


Cette belle organisation est en grande partie bouleversée et corrompue, de telle sorte que certains hommes, sous
l'apparence de religieux, ont des cœurs mondains, tandis que certaines personnes du monde ont des cœurs de religieux. (65)


Que sais-tu du fond de ton prochain ? Que sais-tu de la volonté de Dieu sur lui et du chemin par lequel Dieu l'a appelé et invité ? (27)


J'aimerais mieux me mordre douloureusement la langue que de juger qui que ce soit. Ce jugement vient de l'orgueil et de la complaisance en soi-même. C'est une semence diabolique cachée. Et
le saint Esprit n'est plus là. (16)


Personne ne peut en vouloir à Dieu de cette différence de vocation. Il est en effet le maître et il peut organiser comme il veut son œuvre qui a pour but de nous rendre semblables à celui qui est par nature son Fils unique et de faire de nous ses enfants de prédilection. (65)


Tant que l'homme est jeune, il ne doit pas s'en aller, à volonté, dans la terre de vision. Il ne doit y faire que des incursions et se retirer de nouveau tant qu'il n'a pas achevé de grandir,
tant qu'il est encore jeune et imparfait. (2)


Pendant de longues années,
je n'ai jamais osé penser être le fils de saint Dominique, ni me considérer comme un Prêcheur, car je m'en reconnais indigne. (70)


Là où
la bouche et le cœur sont en contradiction, là il y a mensonge. (70)


Il y a des
menteurs qui prétendent mener une vie spirituelle, parce qu'ils se livrent à certaines bonnes et saintes pratiques. Mais, ce faisant, ils n'ont en vue qu'eux-mêmes et leur propre intérêt bien plus que Dieu. Et ils vivent de cette manière, trente ou quarante ans, sans se connaître eux-mêmes et sans connaître leurs véritables intentions. Cette ignorance ne les excuse aucunement. (70)


Mes enfants, ce sont là
deux fonds de fausseté qui sont très répandus à l'heure actuelle. La subtilité naturelle de l'esprit à la manière des scribes ou la façon pharisaïque de s'en tenir aux apparences et observances extérieures. Cette façon subtile des scribes est tellement répandue aujourd'hui, qu'à peine pouvons-nous entendre une confession sans y trouver de nombreuses subtilités. (9)


Les Libres Esprits
s'imaginent avoir reconnu la vérité avec leurs fausses illuminations, alors qu'ils ne font que s'exalter eux-mêmes dans leur propre plaisir et dans la complaisance en ce qu'ils sont. Ils se replient en leur fausse passivité. (52)


Quels sont ceux auxquels Dieu donne le
discernement des esprits ? Sachez que ce sont des personnes qui ont été exercées à fond et de toutes les manières, à travers leur chair et leur sang. Elles ont été taraudées de la façon la plus affreuse et la plus cruelle par les tentations. L'Ennemi est passé à travers elles, et elles à travers l'Ennemi. Ainsi elles ont été exercées jusqu'à la moelle et jusqu'aux os. (47)


Dix fautes que l'homme tient pour fautes et dont il s'accuse justement ne lui font pas tant de mal
qu'un seul péché qu'il ne veut pas reconnaître, ni tenir pour faute, et dans lequel il voudrait demeurer avec une coupable opiniâtreté. (69)


Mille fautes que tu reconnais réellement et dont tu t'avoues coupable seraient pour toi moins périlleuses et moins nuisibles qu'un seul péché que tu refuserais de reconnaître, dont tu ne voudrais pas te laisser reprendre, dont tu n'aurais ni chagrin ni angoisse, voulant au contraire te persuader pleinement que tu as eu raison. (16)


Il est bien possible que les péchés poursuivent davantage un homme noble et pur, éclairé par la grâce. Parce qu'il les connaît mieux, ces fautes déploient en lui, dans sa chair et dans son sang, leurs images, leurs impressions sensibles et émotionnelles,
bien plus que chez un grand et grossier pécheur qui vit habituellement dans le péché. (28)