Lumière



La lumière qui brille ici dans le fond
assombrit et éclipse toutes les lumières créées qui ont jamais pu y briller. Il y a alors tant de clarté dans le fond que cette clarté dépasse toute la capacité de l'esprit, et que cette surabondance de lumière lui fait l'effet de ténèbres, parce qu'elle dépasse la capacité visuelle de l'homme comme de toute créature. (68)


Dans ce fond
aucune lumière créée ne peut pénétrer ni briller. C'est exclusivement l'habitation et la place de Dieu. (44)


La lumière du soleil, en elle-même, est simple. Mais
la même lumière est reçue différemment par des verres différents. (4)


Quand cette éblouissante lumière brille dans l'âme, les images et les formes disparaissent. Et là où cette lumière doit apparaître,
la lumière naturelle doit s'éclipser et s'éteindre. (4)


Aucune lumière naturelle ne pourrait indiquer ce lieu. Où donc est-il né ? On ne peut pas trouver de soi-même cette naissance. (4)


Quand la vraie lumière, c'est-à-dire Dieu, se lève, la lumière créée doit s'éclipser. Quand la lumière incréée commence à briller et à rayonner, la lumière créée doit nécessairement s’assombrir et s’obscurcir. De même que
le clair éclat du plein soleil matériel rend sombre et obscure la lumière de la chandelle. (42)


Mais cela n'est pas encore suffisant pour arriver à la pureté totale. L'esprit doit en plus recevoir de la lumière de grâce une forme supérieure. Personne ne peut arriver en Dieu ni connaître Dieu si ce n'est
dans la lumière incréée qui est Dieu lui-même. “Domine, in lumine tuo videbimus lumen.” (44)


Ce fond projette sa lumière dans les facultés qui en dépendent. Il oriente et entraîne les facultés supérieures et inférieures pour qu'elles reviennent à leur principe, à leur origine, pourvu que l'homme veuille y donner attention, demeurer en lui-même,
attentif à l'aimable voix qui appelle dans le désert, dans ce fond, et y entraîne tout plus à fond. (44)


Ici on trouve plus de jouissance que dans tous les plaisirs sensibles. Mais dès lors que ces hommes ne restent que ce qu'ils sont,
retenant cette lumière comme un bien qui leur serait propre, ils deviennent de tous les vivants les plus méchants et les plus nuisibles des hommes. (43)