Convenance et différence



Parler ou entendre parler de ce sujet n'est pas facile, d'abord parce que nos paroles sont toutes empruntées aux choses extérieures et ensuite à cause de la disproportion entre un objet inexprimablement lointain et étranger et notre intelligence qui ne peut en avoir aucune idée. (29)


Ces deux voies doivent toujours aller de pair, en sorte que dans la ‘convenance’ on se trouve prêt pour affronter la ‘différence’, et que dans la ‘différence’ on puisse ne pas perdre la ‘convenance’, trouvant de la joie dans la souffrance et de la douceur dans l'amertume. (28)


La ‘différence’ est bien plus féconde, plus utile et meilleure que la ‘convenance’. C'est elle qui porte l'essentielle vérité.
La ‘convenance’ est la fleur mais la ‘différence’ est le fruit. (28)


C'est dans la ‘différence’ qu'on grandit davantage et qu'on se trouve soi-même beaucoup plus fidèle que dans la ‘convenance’. (72)


La ‘convenance’ est au service de la ‘différence’. Elle la précède, apportant secours et force pour que puisse être supportée la ‘différence’.
C'est dans la ‘différence’ que l'homme renaît en vérité. (28)


Lucifer n'a pas considéré la ‘différence’ quand il a voulu s'établir dans la ‘convenance’. C'est pour cela qu'il est tombé dans une inqualifiable ‘différence’. C'est pour cela qu'il a perdu toute ‘convenance’ et tout espoir de ne jamais la récupérer. (28)


Oppose ta grande ‘différence’ à Sa parfaite ‘convenance’ et vois combien tu es loin de ce chemin d'amour et combien tu t'en écartes. Offre chaque jour, avec toute la dévotion possible, au Père du ciel, Sa ‘convenance’ parfaite pour ta ‘différence’. (61)


Ne te règle point d'après celui-ci ou celle-là, ce serait de l'aveuglement. Autant les hommes sont différents les uns des autres, autant sont différents leurs chemins vers Dieu. Ce qui est vie pour l'un est mort pour l'autre.
Autant il y a chez les hommes de tempéraments et de natures, autant la grâce s'adapte. (73)


Oh! quel extraordinaire fruit sortirait de ce fond
si l'esprit se plongeait avec amour dans cette ‘différence’, se liquéfiait dans la vraie connaissance de sa ‘différence’, osant ainsi un saut périlleux, par-dessus sa capacité naturelle, dans l'abîme divin! (28)