Europe, où vas-tu ?


 

1

Europe, occident, modernité

 

Europe, Occident et Modernité... Les trois sont inséparables.
L’Europe comme espace géo-historique devenu terre natale et foyer de la culture occidentale.
L’Occident en tant que projet de civilisation et de culture qui, historiquement, déborde l’Europe.
La Modernité qui traduit la pertinence ‘occidentale’ dans l’actualité d’aujourd’hui.



2

Le clos et l’ouvert

 

Pourquoi les civilisations meurent-elles ?
Parce qu’elles
s’essoufflent.
L’humain, en effet, vit essentiellement de son souffle. C’est-à-dire de sa vie spirituelle.
Et le souffle ne survit que dans l’ouvert.



3

D’où lui vient cette dynamique ?

 

L’homme occidental ne se comprend pas lui-même s’il méconnaît les gigantesques différences
qui se sont affrontées et interfécondées pour lui donner naissance.
La rencontre de la mère païenne et du père judéo-chrétien
représente la plus gigantesque rencontre de différence imaginable !
Un défi réciproque et un affrontement.
Et de cette étreinte naît l’Occident. Sous le signe d’éros et de thanatos...



4

Extraordinaire aventure

 

L’énormité de la différence ainsi rencontrée ne peut pas ne pas être traumatisante.
L’Occident ne sort ni facilement ni rapidement de son traumatisme de naissance.
Ensuite, à partir de 1100, s’opère une étonnante croissance.
Riche et contradictoire.


5

Enfermement

 

Cela commence par quelque chose comme une crise d’adolescence.
L'homme révélé divin par grâce veut désormais se savoir divin par lui-même.
Le
theos doit donc le céder à l’anthropos.
Il n’y a plus que l’homme à être détenteur et responsable du sens! En
schizoïdie...


6

L’Alliance rompue

 

Les choses peuvent-elles tourner autrement qu’après l’originelle rupture ?
Vous serez comme des dieux. La séduction du tentateur devenait irrésistible.
Ensuite...
Ils virent qu’ils étaient nus.
Reste la honte ou l’exhibitionnisme.
La modernité opte pour le deuxième terme de l’alternative.


7

Dieu refoulé

 

La schizoïdie des filles et des fils de Dieu n'a cessé de nouer sa cohérence
dans l'autistique constitution d'un espace de pure immanence. Contre le Père.
De ce règne de stricte 'humanité', il fallait chasser Dieu.


8

Fuite en avant

 

L’homme occidental, sous peine de renier son humanité profonde,
ne peut plus jamais faire l’économie de la
transcendance.
Cet irréductible besoin de transcendance devait se loger sur un vecteur disponible.
Il s’est donc investi sur celui de la temporalité historique.
Substitut de l’Espérance chrétienne, la nouvelle espérance moderne se dit ‘Progrès’.


9

Nous avons péché

 

Nous avons péché contre l’Ouvert.
Nous avons péché contre la Source.
Nous avons péché contre l’humain.
Nous avons péché contre la ‘maison’ des hommes.
Nous avons péché contre le Verbe qui nous engendre humains.
Nous avons péché contre Dieu.


10

Urgences

 

Ouvrir à l’Espérance le grand oïkos.
C’est-à-dire
toute la maison de l’humain.
C’est-à-dire la maison de
tout l’humain.