Parabole des molécules jubilantes

 

La grâce casse le sérieux du monde pour en dévoiler les gratuites signification. 
 
Pourquoi l’eau vive gambade-t-elle si joyeusement ? Parce que les molécules qui la composent dansent librement. Elles peuvent ainsi s’ébattre tant qu’elles sont soumises à la chaleur de la température ambiante – c’est-à-dire à une source chaude énergétique – qui leur permet cette liberté de mouvement. Elles jubilent.

Supposons que le froid gagne. La source chaude perd de son énergie. L’eau devient de la glace. Cela veut dire que les molécules cessent leurs joyeux ébats. Comme si elles prenaient peur, elles se serrent de plus en plus les unes contre les autres et finissent par se figer.

On peut aussi supposer la situation inverse. Au lieu du froid c’est la chaleur qui augmente. L’eau devient de la vapeur. Les molécules se mettent à danser de plus en plus follement. Finalement elles s’échappent. Leur jubilation déborde.